A la rentrée scolaire 2013, le collège a décidé d’expérimenter l’évaluation « sans note » sur deux classes de 6e avant de généraliser le dispositif à l’ensemble du niveau 6è à la rentrée 2014. A la rentrée scolaire 2018, le dispositif est également étendu à toutes les classes de 5e. L’évaluation « sans note » est un axe fort de la politique pédagogique et éducative du collège.

Les travaux des élèves ne sont plus évalués par une note, mais par compétences. Le niveau d’acquisition, pour chaque compétence, est symbolisé par un point de couleur : Rouge (non maîtrisé) Orange (maîtrise insuffisante) Bleu (bien maîtrisé) Vert (très bien maîtrisé).

Les objectifs poursuivis, avec ce mode d’évaluation sont multiples :

  • atténuer l’effet « moyenne » : quand un élève obtient une très mauvaise note, il sait qu’il sera plus que difficile, même en travaillant énormément, d’obtenir une bonne moyenne sur son bulletin.
  • permettre aux élèves de mieux comprendre quels sont leurs points faibles et leurs point forts, et les inciter à axer leurs efforts sur leurs points faibles pour progresser.
  • reconnaître le droit à l’erreur et valoriser les progrès (quand une compétence est maîtrisée, même après plusieurs échecs, l’objectif d’apprentissage est considéré atteint).
  • développer une évaluation bienveillante, positive, centrée sur l’élève, et les progrès réalisés.
  • rompre avec « l’évaluation sanction » et maintenir un climat scolaire serein.

Ce mode d’évaluation, moins parlant pour les parents que l’évaluation classique avec notes (car leur repère d’ancien élève a toujours été la note !), peut rendre moins aisé le suivi des résultats des enfants. Les articles qui suivent sont rédigés afin de les accompagner sur ce point.