• Titre : Qui veut le coeur d’Artie Show ?
  • Auteur : Emmanuel Tredez
  • Cote : R TRE
  • Genre : Enquête

Résumé :

- Le premier Octobre 2012, à 17h, au collège de Condorcet à Châtillon, Agathe se fait « draguer » par une personne inconnue qui commence sa carrière de « serial lover ». Cette personne a caché une lettre dans la poche de la veste de sa Juliette et il y en aura plusieurs …

- C’est l’histoire de 4 élèves qui écrivent le journal quotidien du collège Condorcet à Paris. Un jour, Agathe reçoit une lettre d’amour signée Artie Show. Elle ne sait pas qui c’est. Elle demande aux 4 journalistes de mener l’enquête pour trouver l’idendité d’Artie Show. Les personnages principaux sont Suzie, Enzo, Louise et Benjamin qui est le narrateur de cette histoire.

Avis :

Nous avons aimé ce livre car il était très intéressant. Au début, on se demande qui est le serial lover et à la fin on peut deviner qui c’est ! L’histoire est parfois amusante et surprenante, Enzo est un personnage très drôle. Les filles reçoivent des lettres du serial lover et elles trouvent ça génial. Cette histoire est réaliste parce qu’elle pourrait se passer dans la vraie vie.

Extrait :

« Mardi premier Avril Raphaëlla n’est pas venue tout à l’heure ! Et en écrivant la date du jour dans ce journal, je découvre l’ énormité de ma BOURDE .

Note :  :-) :-) :-)

Mathis et Noah

Avis :

C’est un livre que nous avons beaucoup aimé car il parle d’amour et nous voulions tout de suite connaître la fin. Ce qui est intéressant c’est que l’on ne sait pas qui est l’auteur des lettres. Les journalistes du collège vont essayer de démasquer ce serial lover. Nous avons trouvé ce livre mystérieux car il y a du suspens et la fin est très surprenante. Nous aimerions bien que cela nous arrive !

Extrait :

« Raphaëlla n’est pas venue tout à l’heure ! Lorsque je lui ai donné rendez-vous je n’avais pas réalisé que ce jour tombait un1er avril !!! »

Note :  :-) :-) :-)

Zoe et Garance

Avis :

Ce livre nous a plu parce qu’il était marrant. Les lettres étaient étonnantes et parfois mal formulées comme : « un baiser à l’anis c’est le goût de mon dentifrice ! » et ça ne donne pas envie aux filles (les victimes) de venir aux rendez -vous du serial lover !

Extrait :

A toi, demoiselle douce et délicate , Genoux à terre, j’offre ces rimes en hâte. Accepte, toi que la nature gâte Tellement, ces vers qui te flattent. Huit jours durant j’ai cherché la forme adéquate Et travaillé dur pour écrire un poème qui t’épate !

A ton contact, je fonds comme un kit-kat : Grisé par ta beauté, j’ai une sacrée patate ! Avec tes cheveux roux tressés en nattes, Tes beaux yeux verts, ces deux billes d’agate Hypnotiques, tu suscites une attirance immédiate. Et que dire de ton élégance de chatte ?

Ah, mais l’amour n’est pas que rose ni que ouate ! Gare ! Depuis plusieurs jours ma santé se gâte. Ainsi, je perds l’appétit, je me déshydrate Tant et si bien que j’ai dû voir un allopathe Hélas, à trop battre pour toi, mon cœur éclate Et toi seul peux me sauver, si tu te hâtes !

Note :  :-) :-) :-)

Camille et Justine

Avis :

Nous avons aimé ce livre car il y avait du suspens, de l’action et l’histoire était mouvementée. Il nous était impossible de lâcher le livre car il était très prenant et facile à lire. Pendant toute l’histoire, on cherche qui est le serial lover !

Extrait :

Le style de l’auteur est romantique. Voici notre extrait préféré :

"Suzy, je réalise enfin que c’est toi que j’aime ! Je te trouve plus belle que la plus belle des femmes. Suis-je aveugle pour n’avoir pas vu telle merveille ? Ton regard malicieux a l’éclat du vermeil !

Grand dieu ! Pour ce coup de foudre, j’en appelle à un expert : amis des sciences, il est l’inventeur du paratonnerre : Benjamin Franklin. Sois jeudi, à cinq heures, au vingt-deux de la rue qui porte son nom… tu feras un heureux !

Artie Show"

On a choisi cet extrait, parce que c’est le dernier poème du serial lover.

Note :  :-) :-) :-). Nous avons adoré ce livre.

Lazare, Axel, Rose et Chloé

Avis :

Nous avons aimé l’histoire parce que il y a beaucoup de suspense et d’humour. On est surpris en découvrant l’identité du « serial lover" . On rit en lisant certains passages comme celui-ci « Un garçon boutonneux affligé d’un effroyable strabisme cherche l’inspiration pour sa lettre d’amour en suçotant son stylo d’un air niais ». Par contre, on a trouvé un peu répétitif le scénario.

Extrait :

« Tandis que les élèves de l’atelier théâtre montent sur la scène, leur livre en main, pour le début de la répétition, une petite brune s’attarde, penché sur son sac. Elle vient de trouver dans son exemplaire des Fourberies de Scapin une enveloppe refermant une lettre d’amour ! Elle la parcourt rapidement, le sourire aux lèvres. »

Note :  :-) :-) :-)

Aymerick et Christen

getimage php